TamilNadu-Header

Le Tamil Nadu

Un homme sans une femme d’est qu’un demi-homme

Proverbe indien

Chennai : une plage pour 4,5 millions¬†d‚Äô√Ęmes…

Chennai-Inde

Nouveau voyage en Inde deux ans¬†apr√®s¬†le Rajasthan. Contact moins choquant que Delhi… Chennai est une ville monstre aussi √©tendue que dense, bruyante et¬†fatigante.¬† La circulation y est infernale. Le soleil tape. L’air y est humide et le bruit constant. Mieux qu’un spray… l’odeur typique des grosses villes indiennes¬†d√©bouche¬†le nez comme des √©cha

ppements¬†f√©tides¬†teint√©s¬†d’√©pices et de jasmin.

Anna Salai Road (toutes les villes du Tamil Nadu ont une rue Anna Salai!) est satur√©e. La grande art√®re d√©bouche sur un semblant de Fort transform√© en bureaux administratifs. On admire les voitures Ambassadors sur les ¬ę Honorables¬†Ministers Cars Parking¬†¬Ľ. Tous les murs sont blancs. Il fait chaud. La ville est trop grande.

Marina beach est immense.¬†La plage¬†parcours la ville du nord au sud le long du golf du Bengale. Plus loin vers le nord une grande fum√©e noire s’√©chappe des grues du Port de Chennai. On devine la propret√© de l’eau… Des stands vides et¬†d√©cr√©pis¬†jonchent un bord de mer abandonn√© aux √©tudiants et aux tatoueurs improvis√©s. Personne ne se baigne mais la cote offre un calme relatif qui permet de fuir les klaxons intempestifs et autres¬†ronronnements¬†motoris√©s.

D√©couverte¬†de Express Avenue. Un tout nouveau Shopping Mall avec¬†cin√©ma et boutiques Nike, Boggi et Burburry. On y a¬†d√©couvert¬†la TV 3D… Le clash de cet Inde moderne avec la rue qui borde ce complexe est d√©concertante.

La plage de Mamalipuram

Il faut du temps pour sortir de Chennai… au point de se demander si Mamalipuram, cette petite ville¬†c√īti√®re¬†situ√©e¬†√† 80 klm au sud de la ville, n’a pas √©t√© engloutie par l’ensemble urbain.

Ben non… dans quelques ann√©es peut-√™tre.

Petit village bien agr√©able, entour√© de temples et en bordure de mer, Mamalipuram ressemble √† un rep√®re de Hippies pass√© de mode. Activit√© : n√©ant. Plage et temples hindous. Apr√®s Chennai, Mamalipuram est une ville o√Ļ ne rien faire est appr√©ciable.

Mamalipuram-TamilNadu

Pondichery : rencontre avec Davendra

Avenue Goubert. Sans ombres et pas un chat. En pleine journ√©e il fait trop chaud. D’un cot√© les¬†b√Ętisses¬†coloniales, couvertes d’un blanc d√©lav√© craqu√©s par le soleil, l’usure naturelle du vent et des pousses v√©g√©tales; de l’autre les vagues et un amas rocheux noirci par la houle. Au sud de la promenade, on trouve la cath√©drale coloniale, un monument aux morts bien fran√ßais et une curieuse statue de Jeanne d’Arc perdue si loin de Domr√©my-la-pucelle. Le soir am√®ne une relative¬†fra√ģcheur¬†(si ce n’est une grosse pluie!)… l’avenue s’ouvre aux¬†pi√©tons. Touristes et Indiens sortent en famille respirer l’air de la mer.¬†√áa¬†parle¬†fran√ßais, Tamoul et il y a foule.

Davendra se prom√®ne tous les soirs depuis six mois sur l’avenue Goubert. C’est ici qu’il a vu la mer pour la premiere fois. Davendra a 23 ans et vient de Jodphur au Rajashtan. Il apprend le fran√ßais et aborde chaque soir tous les touristes de l’hexagone afin d’am√©liorer son niveau. Davendra a deux¬†r√™ves. Il veut d’abord devenir guide touristique au Rajasthan. Mais il souhaite aussi se rendre en France et √©pouser¬†une jolie¬†fran√ßaise… le¬†souci c’est -de son propre aveu- qu’il a un peu de mal avec les filles : ¬ę¬†Dois-je lui offrir des fleurs?¬†¬Ľ, ¬ę¬†Mon¬†probl√®me¬†c’est que je ne fume pas et je ne bois pas d’alcool¬†¬Ľ, ¬ę¬†Une fois que je serai en France il y aura beaucoup de jolies femmes et ce sera plus simple¬†¬Ľ, ¬ę¬†Ici avec les filles c’est¬†tr√®s¬†difficile. Il y a les hommes plus forts ou plus riches que moi. En plus il y a le¬†probl√®me¬†des castes¬†¬Ľ,

¬ę¬†A quel age on se marie en France?¬†¬Ľ… Il nous a m√™me demand√©¬†d‚Äô√©crire¬†un ¬ę¬†sms¬†d‚Äôamiti√©¬†¬Ľ¬†(joli concept!) √† une jeune¬†fran√ßaise¬†de Pondicherry qu’il tente¬†de¬†s√©duire. Sa vision de la France et des Fran√ßais¬†sort tout droit d’un film romantique des¬†ann√©es¬†1950 et on a peine √†¬†mod√©rer¬†ses illusions. Non la France n’est pas un essaim de Catherine Deneuve c√©libataires…En attendant Davendra poursuit une impressionnante collection¬†tr√®s¬†fournie de¬†pi√®ces¬†et billets¬†√©trangers. Un type atypique, un peu r√™veur mais adorable et terriblement volontaire. On en parle aussi ici.

Pondichery-TamilNadu

Tanjore j’adore!

J’adore cette ville… A part le superbe Temple Chola il n’y a pas grand chose √† voir pour les monuments… mais on marche, on discute de rien avec tout le monde et on go√Ľte de tout (surtout des dosai!). Les enfants sont partout, contents de vous voir et le manifestent. Ils jouent au cricket en lan√ßant des regards fiers! Les ¬ę¬†hello¬Ľ¬†fusent et certains viennent vous serrer la main. Le grouillement des ruelles permet de se perdre un moment dans les ombres typiques d’une ville du sud. Moment de fra√ģcheur sous un soleil de plomb.

Tanjor-TamilNadu

Rameswaram: un temple et des Dieux

Petite langue de terre qui file vers le Sri Lanka. Rameswaram est la deuxi√®me ville de¬†p√®lerinage¬†apr√®s¬†Benar√®s. Si ce n’est le magnifique Temple pos√© en plein centre, le village n’est en soi n’est pas d’un¬†int√©r√™t¬†majeur… En revanche, comme il s’agit d’une ville de¬†p√®lerinage,¬†des hindous de toutes l’Inde se massent dans ces quelques rues. Les gens vous abordent plus facilement. ¬ę¬†Where are you from?¬†¬Ľ, ¬ę¬†How are you¬†¬Ľ, ¬ę¬†name?¬†¬Ľ etc. A certains regards vraiment curieux et intenses on se demande si ce n’est pas la¬†premi√®re¬†fois que certains voient des blancs!

Rameswaram-Tamilnadu

Kodaikanal dans les montagnes

Village de montagne perch√© √† plus de 2 000¬†m√®tres¬†d’altitude.¬†Id√©al¬†pour fuir les chaleurs de la plaine et la¬†densit√©¬†urbaine. A part la jolie balade autour du lac et les chouettes discussions avec les habitants le village est un peu mort quand¬†m√™me… On y trouve une petite¬†communaut√©¬†tib√©taine. Pas de quoi Escale agr√©able mais pas de quoi en faire un fromage.

Kodaikanal-TamilNadu

Les hauts temples de Madurai

Deuxième plus grande ville du Tamil Nadu, Madurai est surtout connu pour  le superbe temple Sri Meenakshi.

Madurai-TamilNadu

L’ambiance parfaitement immersive et un peu sombre qui se¬†d√©gage¬†√†¬†l‚Äôint√©rieur¬†du temple permet de ressentir au plus pr√®s toute la ferveur religieuse des hindous. Les gestes, les processions et tous les rituels sacr√©s¬†captivent l’attention du visiteurs qui – discret devant tant¬†d‚Äôincompr√©hension¬†– se cache au pied d’une colonne sans faire de bruit afin de mieux saisir l’essence √©nigmatique de cette atmosph√®re.

L’article contient un lien sponsoris√©

5 r√©flexions au sujet de ¬ę¬†Le Tamil Nadu¬†¬Ľ

  1. D’ailleurs j’ai une petite question a a propos des transports, je vais prendre de mon arrivee une oyster card que je vais recharger pour la zone 1-2 pour les deux premiares semaines histoire de trouver une colloc. Mais je voulais savoir si avec une travelcard de 7 jours, on peut utiliser le metro ET le bus?
    En France ou du moins en ile-de-France on peut recharger sa carte imaginaire et tout utiliser du moment qu’on est dans les zones qu’on a paye, meme pour le bus. Mais a Londres, on peut utiliser le bus dans n’importe quelle zone du moment qu’on a l’abonnement de bus.

  2. Bonjour,

    Nous envisageons un voyage au tamil nadu avec un enfant de 5 ans l’√©t√© prochain, fait il vraiment tr√®s chaud ? nous √©tions au kerala cet hiver et √ßa allait mais j’ai peur de la chaleur dans le tamil nadu et je me dis que c’est peut √™tre pas super de partir avec un petit enfant. merci pour votre retour

    1. Bonjour Magali, Il fait toujours plut√īt chaud en Inde en √©t√© mais le pire pour moi reste l’alliance de la pollution et de la chaleur dans les grandes villes.. surtout Madras. Apr√®s il y a constamment la proximit√© de la mer et plus √† l’ouest les montagnes (direction Kerala) pour se rafra√ģchir √† coup s√Ľr. J’y √©tais en ao√Ľt. Ce n’est pas forc√©ment la meilleure saison mais de m√©moire c’est tout √† fait jouable m√™me avec un jeune enfant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.