NewYork-Header

New-York : croque ta Pomme!

Each man reads his own meaning into New York

Meyer Berger

Un r√©veil surprise et un vol pour New-York! Kidnapp√© au lev√© du lit pour s’envoler avec les repr√©sentants m√Ęles de la famille vers la grosse pomme. On n’a pas tous les jours 30 ans…

Quatre jours pleins √† New-York, au cŇďur de cette ville surprenante par sa taille et ses hauteurs. Quatre jours qui ont √† peine suffit pour couvrir tout Manhattan. Entre les footing √† Central Park, le shopping chez Macy’s et les sorties √† Est Village… il y a d√©j√†¬†de quoi¬†vous programmer¬†des journ√©es bien remplies. Je¬†me cale¬†donc le Guggenheim, Harlem et le Bronx derri√®re l’oreille pour une prochaine fois…

Plus qu’un planning pr√©cis je pr√©f√®re me souvenir¬†des impressions…

Alors comme¬†certains posts pr√©c√©dents je me lance¬†au jeu de la notori√©t√© spontan√©e. Ma premi√®re image de New-York c’est… comme √ßa sans trop r√©fl√©chir… : des escaliers de secours!

Hum.. pour un premier voyage il aurait sans doute √©t√© plus logique de¬†citer un building, les lumi√®res de Time Square ou les myriades de taxis jaunes. Pas de probl√®me… ces clich√©s sont aussi bien pr√©sents dans la r√©alit√© que dans les films ou nos imaginaires. Mais l’incalculable foison d’escaliers de secours plant√©s¬†sur les murs¬†camarades… je ne les avais tout simplement¬†pas pr√©vu. Donc surprise. Pas pr√©vu non plus les r√©servoirs d’eau en bois sur les toits, les jeans Lewis √† 45$, l’insupportable t√™te d’intello-sportif d’Anderson Cooper et l’existence m√™me du¬†Strawberry Field. New-York c’est des ¬ę¬†Cops¬†¬Ľ √† chaque coin de rue, le R√©servoir de Central Park, les gargouilles du Chrysler Building¬†et les magasins de Soho. Finissons par l’hypoth√©tique question¬†√† 3 francs du building pr√©f√©r√© :¬†je r√©pondrais sans h√©siter le Woolworth Building dans le Financial district… une savoureuse touche d’architecture cath√©drale¬†pour une hauteur¬†¬ę¬†torticoliesque¬†¬Ľ.

NewYork

Un football am√©ricain… un sport tr√®s show!

Le football am√©ricain. Comment exporter un¬†jeu pareil? Je crois que c’est impossible… Non seulement le football am√©ricain est un jeu compl√®tement un peu chiant mais c’est surtout le public qui n’est pas exportable.

Contexte.

Dernier jour avant¬†le retour: les Jets de New-York affrontent les Jaguars de Jacksonville. Le MetLlife Stadium (82 000 places) est plein √† craquer pour voir les Jets √©triller les petits f√©lins de¬†Floride 32 √† 3. Une belle branl√©e! Passons sur l’analyse sportive de la rencontre car ce sport -apparemment¬†tr√®s tactique- est tout simplement imbitable.

FootAmericain

Le spectacle dans les tribunes est en revanche fabuleux! 81¬†997 personnes avec le maillot de l’√©quipe locale (plus 3 fran√ßais sans maillot) qui gueulent d√®s que¬†la balle va… euh… l√† o√Ļ il faut, √ßa fait tr√®s un bel effet.¬†Cet¬†enthousiasme¬†collectif se ressent √† tous les niveaux : par ce silence unanimement respect√© lors de l’hymne¬†national en d√©but de match ; par le d√©lire commun lors d’un Touchdown ; ou encore la standing ovation¬†au sergent¬†Dakota Meyer –¬†pr√©sent√© lors d’un temps de jeu – qui a re√ßu une distinction militaire des mains d’Obama apr√®s avoir sauv√© la vie √† 36 soldats en Afghanistan… On mange, on boit et on discute dans les trav√©es. Le stade a tout¬†pour offrir¬†bonne sortie dominicale entre supporters ou en famille. Pas de hooliganisme.

Sinon il y avait des chouettes pompom girls. Toutes calibrées dans le même moule.

Bref! C’est vraiment perdu dans ce stade qu’on s’aper√ßoit que les Am√©ricains sont des cousins bien √©loign√©s de la vieille Europe.¬†L‚Äôenthousiasme¬†collectif et presque innocent pour ce sport hach√© de pubs tranche radicalement¬†avec¬†l’int√©r√™t sportif qu’il repr√©sente (point de vue europ√©en!).¬†Dire qu’on est sur la c√īte Est √† tendance D√©mocrate… le plongeon vers¬†l‚Äôaridit√©¬†des terres¬†r√©publicaines¬†est une perspective intrigante.

Six heures de vol de Paris √† New-York…¬†bagatelle temporelle pour un bout de pomme! Autant conclure avec assurance que de l’autre cot√© de l’Atlantique…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.