ApuaneHeader-2

Printemps italien #1 : les Alpes apuanes

Un printemps italien Ă©pisode#1 et pour ma première excursion Ă  l’Ă©tranger post-covid. SituĂ©e entre tour, mer et montagne, Pise Ă©tait ma base. Une exclusion d’une journĂ©e dans le montagnes au nord de Massa, Ă  l’affut de lacs apuanes, de neige printanière et de Michel-Ange, qui se fournissait ici en marbre dans les carrières de Carrare.

Isola Santa Est

Les Alpes Apuanes appartiennent plus aux Apennins qu’aux Alpes mais qu’importe. Elles sont situĂ©es au nord de la Toscane et dĂ©gringolent vers les cĂ´tes ĂŞtre Viareggio et Massa. Les premières pentes, en arrivant de Pise par la cĂ´te, sont accessibles en une bonne heure de mobylette. L’objectif ? Aucun… nous avions repĂ©rĂ© un lac sur la carte, un point bleu bordĂ© d’une localitĂ© au nom prometteur : Isola Santa. Le cĂ´tĂ© Isola est parfaitement conforme : la village est un creux de verdure, composĂ© de quelques bâtisses a priori vidĂ©e de ses habitants ; un restaurant fermĂ© pour cause de Covid ; et un merveilleux lac aux teintes vertes qui reflète une nature gĂ©nĂ©reuse et des nuances de vert ensoleillĂ©.

IsolaSanta LagoIsolaSanta

Lago de Isola Santa

LagoIsolaSanta

Les surprises naissent aussi d’une prĂ©paration minimale. A quelques collines de Isola Santa, sur le bord de la route, se trouve une carrière abandonnĂ©e. Un site de la carrière Henraux, du nom d’un fonctionnaire de NapolĂ©on qui, en son temps, exploita les carrières du massif pour l’Empire. Le site est saisissant, vide et d’une pierre trop lisse pour ĂŞtre naturelle. L’ensemble minĂ©ral pur et tranchĂ© contraste une nature libre. Et l’on comprend alors que certains blanc sommets qui composent le massif, ne sont en rĂ©alitĂ© que des carrières de montagnes Ă©ventrĂ©es dont on extrait ce qui reste l’un des plus purs marbres du monde.

Henraux-2 Henraux-1

La carrière Henraux

Tours et détours

Deuxième objectif fixĂ© au dĂ©tour d’une bifurcation grimpante : trouver de la neige. A vrai dire nous avons Ă©tĂ© chanceux… la mĂ©tĂ©o avait Ă©tĂ© merveilleusement clĂ©mente et il ne fĂ»t pas utile de grimper bien haut pour la trouver. Le plus impressionnant nĂ©anmoins, fĂ»t cette vue, qui malgrĂ© la hauteur modeste des sommets, procurait un lĂ©ger vertige et la satisfaction du jour accompli, oĂą l’on distinguait les villages, les routes sinueuses, plus loin Livourne et la mer Ligure.

Apuane_OnTheRoad Apuane_Me

Dans la neige vers le Monte Paglino

En une heure de descente nous Ă©tions Ă  la mer.

Italie_BordDeMer

2 réflexions au sujet de « Printemps italien #1 : les Alpes apuanes »

Les commentaires sont fermés.