Aller le contenu

Montmartre : confiné libéré

Je devais partir à Madagascar. Mais un virus de 0,3 micron en a décidé autrement… à jouer avec le grand élan fourre-tout de l’activité mondiale. A s’inviter dans les corps et à rebooter nos pensées. Je suis donc resté confiné chez moi, à Montmartre. Et je ne suis pas à plaindre. Car sans avoir à franchir la limite du kilomètre légal c’est mon environnement qui a changé.

Battre le pavé par le haut

Courir - Montmartre

J’aime mon quartier et j’aime courir. Je devais participer au marathon d’Annecy au mois d’avril… aussi ai-je pris un certain plaisir à prolonger l’inutilité d’un entrainement sur le marches et les ruelles escarpées de la butte. Une sortie quotidienne. A n’importe quelle heure du jour et de la presque nuit.

Montmartre - corde à sauter

Météo aidant les matins étaient d’un calme olympien… d’abord tout curieux de parcourir cet environnement « connu mais pas pareil », j’ai peu à peu redécouvert le vide et apprécié un niveau silence que je ne pensais plus envisageable dans un tel environnement urbain.

J’ai donc enregistré ce que j’entendais. Des oiseaux :

J’au vu Montmartre se transformer ; sans touristes ; sans dessinateurs et sans commerces bondés ; j’ai vu le parvis de la Basilique presque vide en pleine journée… j’ai redécouvert l’existence des cordes à sauter ; j’ai senti mes poumons se remplir à mesure que l’horizon se dégageait.

Vue sur Paris - Montmartre

Puis il y a eu un sentiment de culpabilité. Pas sur mes courtes sorties sportives mais par rapport aux drames qui se jouaient entre ces milliers murs… dans les hôpitaux, les Epad, les familles et individus qui souffrent des distances trop courtes ou trop lointaines ; de l’isolement ; des incertitudes sanitaires et économiques liées à la situation.

Certes je voulais voir ma famille et mes amis mais je ne souffrais de rien de tout ça. Et chaque jour en courant je ne me sentais pas à plaindre.

Place du Tertre - MontmartreSacré-coeur - Montmartre

La crise s’installant d’autres questions sont venues… Un élan qui nous dépasse s’est arrêté. Sans doute est-ce le moment de questionner le bullshit et de polir l’essentiel. Questions professionnelles : sur le (télé)travail, sur le rythme, sur les déséquilibres de certains modèles et la valeur des activités qui n’apportent rien. Questions de vie : finalement ne serais-je pas plus heureux dans un environnement plus calme? Moins rythmé? Pourquoi me faire du mal à manger cette pizza surgelée? A regarder Twitter? A rejoindre le rang des déprimés de la file d’attente du Carrefour Market ; musique immonde à scanner des produits dégueulasses sur des machines informes parce qu’un type sur Excel à démontré que le groupe y ferait des économie?

Et si on dépolluait Paris?

Ces questions ne sont pas nouvelles. Mais le confinement place sous un nouveau jour les grands biais, les petites saloperies et même les ambitions qu’un élan de la vie borne au quotidien.

Marches du sacré coeur

Abbesses à Montmartre Rue de Montmartre

20h et trompettes

Chaque soir à 20h et comme beaucoup d’endroits en France, les confinés sont à la fenêtre et applaudissent le personnel hospitalier. Au-delà du geste il y a une sorte de rituel… un moyen de communiquer avec le voisinage et d’apporter un peu de convivialité au quotidien.

Un soir mon voisin d’en face a eu la bonne idée de jouer de la trompette. Pendant plus d’un mois il a joué un morceau différent pour toute la rue. J’ai adoré.

Au final je n’aurais jamais autant vu mes voisins. Y compris Loukoum… il bien dire que le chat de ma voisine a eu la sagesse de s’entrainer toute une vie à l’auto-confinement en se prélassant au soleil.

Je ne sais pas si je reverrais un jour le quartier comme ça. Aussi beau et aussi calme. Et je ne sais pas si c’est collectivement souhaitable. Mais je n’y ai pas été malheureux…. au contraire. et sans doute y-a-t-il quelque chose à puiser de cette expérience pour mon monde d’après.

Escaliers à montmartreSacré coeur de Montmartre En bas du sacré coeur

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.