header-bangkok

F*cking Bangkok

Après un voyage un peu chaotique (correspondance manquĂ©e Ă  Helsinki, 7 heures d’attente Ă  l’aĂ©roport, bagages Ă©garĂ©s par Finnair, visa Thai de Marta non conforme etc.), nous sommes retombĂ©s sur nos pattes dans le quartier de Khao San Ă  Bangkok.

Bien que fort sympathique, ce quartier phare des Backpakers n’échappe pas Ă  certains clichĂ©s: on y trouvent trouvent quelques touristes « fossilisĂ©s », beaucoup de personnes en transition dont de gros amĂ©ricains braillards qui ponctuent toutes leurs phrases d’un joli « F*ck » bien placĂ© :

« What a f*cking good night ! », « F*cking great men…! », « Where the f*uck are we going today? »….

Au premier abord Bangkok ressemble Ă  une ville immense, très polluĂ©e avec une circulation proprement infernale. Impression confirmĂ©e au deuxième et mĂŞme au troisième abord!… mais nous y sommes restĂ©s quelques jours avec plaisir enchaĂ®nant les dĂ©couvertes de superbes temples (Wat Phra Kaeo, Wat Pho etc.) ; de dĂ©dales de canaux, de marchĂ©s odorants et d’un chinatown animĂ©….

wat phra kaeo

Wat Phra Kaeo

C’est notre premier contact avec une ville asiatique. Notre premier contact avec le monde bouddhiste. Il fait une chaleur Ă  crever et malgrĂ© l’intĂ©rĂŞt rĂ©el que nous avions pour cette ville je crois que nos tĂŞtes l’ont vĂ©cues comme en transit… L’esprit curieux mais perdu quelque part entre l’hiver europĂ©en que nous venions de quitter et l’intrigante perspective de s’envoler pour notre premier rĂŞve: la Birmanie.

Quelques jours ne suffisent pas. Bangkok mĂ©rite mieux qu’une escale…

4 réflexions au sujet de « F*cking Bangkok »

  1. excellent! je suis morte de rire, dans mon coin pourri Ă  Asnières! c’est gĂ©nial d’avoir de vos nouvelles et de rĂŞver un peu. Charles, tu sais que t’es drĂ´lement drĂ´le :) !!!? j’apprĂ©cie le ton narratif de tes histoires, c’est comme si je lis un bouquin – mais avec de personnages rĂ©elles que je connais! je vous fais un gros bisous Ă  tous les deux! d’autres news dans un mail perso d’ici peu :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.