Hebron-TerrainJeu

Murs et lamentations #2

Palestine deuxi√®me acte! Apr√®s un¬†premier volet¬†sur¬†Ramallah et¬†Naplouse, longeons les murs de Hebron. Une ville coup√©e loin de la tranquillit√© r√™v√©e d’une ville sainte.

Hebron ou le principe de la colonie urbaine

Hebron compte environ¬†130 000 habitants palestiniens et¬†quelques 500 colons isra√©liens. Entre eux¬†se trouve une sorte de¬†¬ę¬†mur¬†¬Ľ d√©pos√© √† l’arrache. Une fronti√®re construite¬†au fil¬†du temps… Pas un mur moul√©-b√©tonn√© mais un enchev√™trement de grillages et¬†de rues bouch√©es. Un mur de m√©fiance. De confrontation. Hebron… une¬†ville coup√©e o√Ļ chacun surveille l’autre √† l’ombre de¬†son drapeau.

Hebron-Frontiere

Pr√®s¬†des zones de¬†s√©paration les rues palestiniennes sont d√©sertes. J’ai vu quelques cam√©ras de surveillance isra√©liennes pos√©es ici et l√†. Pr√®s du march√© notamment. Des patrouilles isra√©liennes sont post√©es un peu partout sur les toits ou le long des grillages. Algeco, chaises en plastique, paravents, barbel√©s et blocs de b√©ton… pour assurer la s√©paration des deux zones ici rien ne semble de trop.

Hebron-Walls

Le plus √©tonnant reste cette proximit√©… Sur les toits palestiniens on¬†se trouve parfois √† quelques m√®tres des¬†fen√™tres isra√©liennes. Au travers des carreaux on devine une cuisine… un salon.

Plus bas sur le march√©. En jetant un Ňďil au bout d’une petite ruelle on devine¬†une ouverture et des enfants isra√©liens y jouant au bout. On les entend rire. Leur espace est prot√©g√© par de hauts grillages. Impossible d’entrer en contact avec eux¬†alors qu’ils sont l√†. Tout pr√®s…

Hebron-Chaises

Plus de 2 000 militaires ¬ę¬†prot√®gent¬†¬Ľ les 400 colons juifs d’Hebron… En r√©alit√© ils contr√īlent un peu pr√®s tout.¬†L‘arm√©e isra√©lienne continue √† proc√©der √† des arrestations et √† des patrouilles en territoire palestinien. L’arm√©e¬†contr√īle √©galement toutes les entr√©es du Tombeau des Patriarches.

Un¬†quotidien d’exception

De part sa configuration exceptionnelle Hebron est sans doute la ville qui m’a le plus marqu√© en Cisjordanie. Dans cette proximit√© on y ressent davantage¬†les tensions; on y per√ßoit facilement des gestes ou des regards de d√©fiances.

Hebron-Stone

Les sc√®nes quotidiennes notamment y prennent une toute autre dimension. Je me souviens d’avoir tap√© la balle en pleine rue avec un jeune gar√ßon –situation normale!– au moment m√™me o√Ļ une patrouille de Tsahal arm√©e¬†pour le D-day se postait juste √† c√īt√© de nous -situation pas normale!-. Franchement le jeune gar√ßon¬†les a √† peine remarqu√©… ¬†Difficile pour le visiteur de ne pas √™tre troubl√©. C’est vrai quoi… comment jouer au foot √† c√īt√© de mecs sur-arm√©s dont la m√©fiance n’a d’√©gale que l’antipathie suppos√©e qu’ils ont vis √† vis du propri√©taire de la balle???

Comment marcher dans ses propres rues sous la surveillance de caméras et de militaires étrangers?

Comment concevoir ne pas pouvoir se déplacer librement dans sa propre ville?

A chaque contexte son lot d’interrogations. Hebron est une ville o√Ļ l’on se pose beaucoup de questions…


Hebron a une histoire riche -certes pas toujours r√©jouissante- qui m√©rite qu’on s’y attarde. Pour en voir plus¬†sur cette ville¬†(outre google!) vous pouvez¬†voir ce reportage ¬ę¬†Hebron: le chemin de la paix¬†¬Ľ r√©alis√©¬†en 2011 et diffus√© sur Arte.

Prochain et dernier article prochainement sur les murs de Bethléem.

3 r√©flexions au sujet de ¬ę¬†Murs et lamentations #2¬†¬Ľ

  1. J’ai beaucoup aim√© ton article qui m’a interpell√© et qui me rappelle a quel point nous avons de la chance de vivre o√Ļ nous vivons √† l’abri de cette tension quotidienne… m√™me si tu fais remarquer que les gens semblent s’y √™tre habitu√©s, cela doit √™tre dur √† vivre au quotidien.

  2. Article tr√®s poignant… J’essaie d’imaginer √† quel point cela peut-√™tre destabilisant de voir deux populations constamment sur le qui-vive et pourtant continuant de vivre… Merci d’avoir partager cette exp√©rience, cela fait beaucoup relativiser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.